Résumé

A l'angle de la rue Saint-Maur et de la rue Darboy, dans le 11ème arrondissement de Paris, les marches de l'ancienne école de dessin sont aujourd'hui désertes.

C'est là que, sans abri, Paulette a vécu pendant plusieurs mois.

Aujourd’hui son souvenir s’estompe.
Je me souviens de sa silhouette, de sa façon d’être assise sur les marches, de son visage aux pommettes de plus en plus rouges. De ses cheveux toujours attachés en queue de cheval.

Le film trace son portrait au travers des souvenirs des habitants du quartier.

 

Réalisation et image Catherine Rechard, Montage Marielle Babinet

Production Ateliers Varan